top of page
  • AMIP

Automatisme industriel : quand opter pour le rétrofit ?

Dernière mise à jour : 3 mai 2023


Dans l’industrie, le rétrofit peut être une opportunité de faire de réelles économies de fonctionnement. En effet, cette pratique consiste à offrir une nouvelle jeunesse aux différentes machines et équipements.

Quand ces derniers ne correspondent plus aux besoins du moment, plutôt que d’en racheter d’autres, on les réaménage. Un gain d’argent, le plus souvent, mais aussi des effets positifs sur la productivité.




Le rétrofit : profiter de machines modernes sans investir dans du matériel neuf


Dans le domaine industriel, les exigences se renouvellent sans cesse : on fait constamment face à de nouveaux défis et, en très peu de temps, une machine peut devenir obsolète. Avant de la remplacer, on privilégie de plus en plus le rétrofit, que l’on peut définir comme une véritable reconstruction.


Cette requalification du matériel est une modernisation. Elle est envisagée dans le respect des normes CE, tout en prenant en compte tous les critères propres à la machine. Le rétrofit peut concerner l’intégralité d’une machine ou des sous-ensembles, selon les cas. Les entreprises spécialisées dans le domaine proposent des prestations sur-mesure, ce qui permet aux industriels d’obtenir un résultat totalement adapté à leurs besoins.



Quand le rétrofit est-il conseillé ?


Permettant de conserver une ancienne machine et de la requalifier pour qu’elle réponde à nouveau aux exigences de productivité, notamment concernant les automatismes industriels : le concept plaît à de nombreux industriels, parfois perplexes à l’idée de devoir encore investir dans du matériel neuf. Pour les opérateurs, on observe également un gain de productivité, car ils ne changent pas d’outil de base : il est plus simple d’apprendre quelques nouveautés sur un appareil remanié que de se familiariser avec un dispositif inédit.


Pour autant, il faut bien évaluer toutes les possibilités avant de se lancer dans le retrofit. Cette pratique a un coût, qu’il est nécessaire de comparer avec celui d’une machine neuve. On utilise cette méthode uniquement sur des éléments de très haute qualité, dont on connaît la durabilité.

Quand le rétrofit est moins coûteux et visiblement avantageux dans une situation bien particulière, on recommande de bien y réfléchir : beaucoup d’industriels ont encore le réflexe de racheter, alors que d’autres solutions existent !

13 vues0 commentaire

Komentarze


bottom of page